Le dispositif du procès dans les performances de théâtre contemporain

Ce billet reprend le contenu d’une communication faite dans le cadre du colloque “Bien juger, du symbole aux actes”, qui s’est tenu à l’IEA. Paris les 22 et 23 novembre 2017. Il sera prochainement publié dans Les cahiers de la Justice (revue trimestrielle, Dalloz). 

La symbolique judiciaire traditionnelle est bien connue : Dame Justice, son bandeau, sa balance, son glaive[1]. Invention artistique, œuvre de commande des hommes de pouvoir, cette représentation allégorique remplit une fonction de glorification de la loi et du pouvoir judiciaire tout en respectant les canons artistiques contemporains. Sans entrer dans le détail des interactions entre l’art, le pouvoir, les lieux de monstration ou d’exposition, les spectateurs ou le public, qui sont complexes et propres à chaque époque[2], on peut considérer que les allégories de justice constituent un point de rencontre entre l’art et la cité, entre la puissance expressive de l’art et les valeurs fondamentales et fédératrices propres à chaque régime politique. Aujourd’hui, alors que la plupart des allégories ont quitté les lieux de justice républicains et que peu de symboles anciens résistent[3], qu’en est-il des représentations artistiques ? Puisque nous nous intéressons aux nouvelles formes que pourrait prendre la symbolique judiciaire, il est légitime de convoquer les formes contemporaines de l’art, ici celles du spectacle vivant, pour y observer les représentations actuelles de la justice, à la recherche du bien juger en actes ou en symboles. Cette quête semble d’autant plus justifiée que la justice est au cœur de créations récentes de théâtre contemporain. De surcroît cette nouvelle représentation de justice, dont il faut apprécier la part de symbolique, échappe aux sphères de pouvoir qui n’en n’ont pas l’initiative. Elle constitue d’autant plus une voie intéressante pour explorer les nouveaux visages de Dame Justice dans l’art. Continuer la lecture de Le dispositif du procès dans les performances de théâtre contemporain