Nos Activités

Quelques communications :

  • communication de Ninon Maillard et de Nathalie Goedert au colloque « Bien Juger… du symbole aux actes« , IEA de Paris, 22 et 23 novembre 2017.
  • communication de Nathalie Goedert et Ninon Maillard au colloque « Image et droit (III): du refus à la régulation des images, » organisé par Naïma Ghermani et Caroline Michel-Dannoville (Université Grenoble 2, Rome, 23-25 novembre 2015, Ecole française de Rome.
  • communication de Nathalie Goedert et Ninon Maillard au colloque « Image et droit (II) : les usages juridiques de l’image », organisé par Naïma Ghermani et Caroline Michel-Dannoville (Université de Grenoble 2), Rome, 4 et 5 décembre 2014, Ecole Française de Rome.
  • communication de Nathalie Goedert et Ninon Maillard lors du colloque « Frontière(s) au cinéma », VIIe Rencontres Droit et cinéma de La Rochelle, le vendredi 27 juin à 9h 45 : « Une frontière invisible dans l’empire colonial français : Pépé le Moko et la représentation de la Casbah d’Alger ».

Nos publications :

  • Nathalie Goedert, Ninon Maillard, Le droit en représentation(s), Mare et Martin, coll. « Libre droit », 2017
  • Stéphane Boiron, Nathalie Goedert, Ninon Maillard, Les lois de la guerre : guerre, droit et cinéma, Paris, Institut Universitaire Varenne, 2016.
  • Stéphane Boiron, Nathalie Goedert, Ninon Maillard, Les secrets du droit. Secret, droit et cinéma, Paris, L’Harmattan, Presses Universitaires de Sceaux, série Ciné-Droit, 2015.
  • Nathalie Goedert, Ninon Maillard, « Les cuisines du pouvoir. De Vatel aux saveurs du palais », A la table du droit. Repas, droit et cinéma, Paris, L’Harmattan, Presses Universitaires de Sceaux, série Ciné-droit, 2014.

pour en savoir plus : A la table du droit

Nos colloques, nos journées d’études :

  • Bien juger… Du symbole aux actes, colloque organisé avec Valérie Hayaert à l’IEA de Paris, hôtel de Lauzun, 22 et 23 novembre 2017. Le programme se trouve ici.
  • Droit et séries-TV: organisation d’une rencontre entre Fabrice Defferrard et Barbara Villez  : Peut-on faire du droit en regardant la télé? , Faculté de droit et de sciences politiques de Limoges, Jeudi 6 avril 2016, 14h, amphi 400C.
  • « Enoncer le droit, Représenter le droit« , Direction scientifique des 34e Journées d’Histoire du Droit à Limoges, les 4 et 5 juin 2015.

    Le programme se trouve ici.

  •  Autour de la représentation de la frontière : migrations et conquête de nouveaux territoires, mercredi 21 mai 2014 à Limoges, colloque organisé dans le cadre du programme de recherches Frontière(s) au cinéma :

    Après une matinée méthodologique (Ninon Maillard, Nathalie Goedert, Christophe Lamoureux, Sylvie Périneau et Asal Bagheri-Griffaton), l’après-midi se focalise sur l’image cinématographique et plus particulièrement sur le film Le Havre de Aki Kaurismaki. Chaque intervenant a été appelé à sélectionner une séquence et à proposer une analyse. L’exposé individuel fut suivi d’une réflexion du groupe à partir de la confrontation des séquences choisies et des analyses proposées.

    Le programme de la journée de travail est accessible ici.

  • Les lois de la guerre, colloque  sous la direction scientifique de Stéphane Boiron, Nathalie Goedert et Ninon Maillard,  3 et 4 avril 2014 à Paris-sud.

    Dans le cadre du Festival Ciné-droit (en partenariat avec la ville de Sceaux, 92), deux jours de colloque scientifique ont permis à de nombreux spécialistes (juristes, historiens, psychanalystes, sociologues, sémiologues, historiens du droit, personnels des armées, spécialistes du cinéma et des représentations… ) d’évoquer la guerre à partir d’images ou encore l’image dans la guerre, l’image de guerre, etc…

    Pour aller voir le programme complet du colloque : cliquez ici.

    Quatre communications ont été proposées par des chercheurs de grimaj ou en lien avec notre réseau :

    Asal Bagheri-Griffaton a travaillé sur l’image de guerre dans le cinéma iranien et Christophe Lamoureux a proposé une analyse du film de Michael Cimino « The deer hunter » (1978), tous deux autour des traumatismes liés à la guerre. Xavier Perrot est parti du film de Josef Losey, « Monsieur Klein » (1976) pour évoquer la question de la cession des œuvres d’art en temps de guerre. Pascal Plas, directeur de la Chaire d’excellence « Gestion du conflit et de l’après-conflit » (http://jupit.hypotheses.org/) partenaire du festival Ciné-droit, a traité des archives audiovisuelles  de la justice pénale internationale.

carnets de recherches en Analyse Juridique de l’IMage