Nos Activités

Quelques communications :

  • communication de Ninon Maillard et de Nathalie Goedert au colloque “Bien Juger… du symbole aux actes“, IEA de Paris, 22 et 23 novembre 2017.
  • communication de Nathalie Goedert et Ninon Maillard au colloque “Image et droit (III): du refus à la régulation des images,” organisé par Naïma Ghermani et Caroline Michel-Dannoville (Université Grenoble 2, Rome, 23-25 novembre 2015, Ecole française de Rome.
  • communication de Nathalie Goedert et Ninon Maillard au colloque “Image et droit (II) : les usages juridiques de l’image”, organisé par Naïma Ghermani et Caroline Michel-Dannoville (Université de Grenoble 2), Rome, 4 et 5 décembre 2014, Ecole Française de Rome.
  • communication de Nathalie Goedert et Ninon Maillard lors du colloque “Frontière(s) au cinéma”, VIIe Rencontres Droit et cinéma de La Rochelle, le vendredi 27 juin à 9h 45 : “Une frontière invisible dans l’empire colonial français : Pépé le Moko et la représentation de la Casbah d’Alger”.

Nos publications :

  • Nathalie Goedert, Ninon Maillard, Le droit en représentation(s), Mare et Martin, coll. “Libre droit”, 2017
  • Stéphane Boiron, Nathalie Goedert, Ninon Maillard, Les lois de la guerre : guerre, droit et cinéma, Paris, Institut Universitaire Varenne, 2016.
  • Stéphane Boiron, Nathalie Goedert, Ninon Maillard, Les secrets du droit. Secret, droit et cinéma, Paris, L’Harmattan, Presses Universitaires de Sceaux, série Ciné-Droit, 2015.
  • Nathalie Goedert, Ninon Maillard, “Les cuisines du pouvoir. De Vatel aux saveurs du palais”, A la table du droit. Repas, droit et cinéma, Paris, L’Harmattan, Presses Universitaires de Sceaux, série Ciné-droit, 2014.

pour en savoir plus : A la table du droit

Nos colloques, nos journées d’études :

  • Bien juger… Du symbole aux actes, colloque organisé avec Valérie Hayaert à l’IEA de Paris, hôtel de Lauzun, 22 et 23 novembre 2017. Le programme se trouve ici.
  • Droit et séries-TV: organisation d’une rencontre entre Fabrice Defferrard et Barbara Villez  : Peut-on faire du droit en regardant la télé? , Faculté de droit et de sciences politiques de Limoges, Jeudi 6 avril 2016, 14h, amphi 400C.
  • Enoncer le droit, Représenter le droit“, Direction scientifique des 34e Journées d’Histoire du Droit à Limoges, les 4 et 5 juin 2015.

    Le programme se trouve ici.

  •  Autour de la représentation de la frontière : migrations et conquête de nouveaux territoires, mercredi 21 mai 2014 à Limoges, colloque organisé dans le cadre du programme de recherches Frontière(s) au cinéma :

    Après une matinée méthodologique (Ninon Maillard, Nathalie Goedert, Christophe Lamoureux, Sylvie Périneau et Asal Bagheri-Griffaton), l’après-midi se focalise sur l’image cinématographique et plus particulièrement sur le film Le Havre de Aki Kaurismaki. Chaque intervenant a été appelé à sélectionner une séquence et à proposer une analyse. L’exposé individuel fut suivi d’une réflexion du groupe à partir de la confrontation des séquences choisies et des analyses proposées.

    Le programme de la journée de travail est accessible ici.

  • Les lois de la guerre, colloque  sous la direction scientifique de Stéphane Boiron, Nathalie Goedert et Ninon Maillard,  3 et 4 avril 2014 à Paris-sud.

    Dans le cadre du Festival Ciné-droit (en partenariat avec la ville de Sceaux, 92), deux jours de colloque scientifique ont permis à de nombreux spécialistes (juristes, historiens, psychanalystes, sociologues, sémiologues, historiens du droit, personnels des armées, spécialistes du cinéma et des représentations… ) d’évoquer la guerre à partir d’images ou encore l’image dans la guerre, l’image de guerre, etc…

    Pour aller voir le programme complet du colloque : cliquez ici.

    Quatre communications ont été proposées par des chercheurs de grimaj ou en lien avec notre réseau :

    Asal Bagheri-Griffaton a travaillé sur l’image de guerre dans le cinéma iranien et Christophe Lamoureux a proposé une analyse du film de Michael Cimino “The deer hunter” (1978), tous deux autour des traumatismes liés à la guerre. Xavier Perrot est parti du film de Josef Losey, “Monsieur Klein” (1976) pour évoquer la question de la cession des œuvres d’art en temps de guerre. Pascal Plas, directeur de la Chaire d’excellence “Gestion du conflit et de l’après-conflit” (http://jupit.hypotheses.org/) partenaire du festival Ciné-droit, a traité des archives audiovisuelles  de la justice pénale internationale.

carnets de recherches en Analyse Juridique de l’IMage