c2

« S’il est évident que certaines mesures de fermeture et de confinement sont indispensables pour protéger les droits à la vie et à la santé dans le cadre de la pandémie de COVID-19, les acteurs du secteur culturel souhaitent de la transparence dans l’application des critères scientifiques présidant à la prise de décisions, surtout quand des commerces où le risque de transmission est parfois élevé restent ouverts tandis que certaines institutions culturelles où ce risque est moindre sont fermées. »

Conseil de l’ONU, 46e session, 22 février-19 mars 2021, point 3 de l’ordre du jour, Covid-19, culture et droits culturels, Rapport de la rapporteuse spéciale dans le domaine des droit culturels, Karima Bennoune, n.17.

carnets de recherches en Analyse Juridique de l’IMage

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search