A1

« Alors que les françaises et les français se voient à nouveau confinés, les lieux de culture doivent fermer dans le but d’endiguer la circulation du virus de la Covid-19. Les librairies et les disquaires sont eux aussi concernés, laissant ouverts uniquement les commerces définis comme essentiels. Or la culture ne se contente pas d’être un supplément d’âme ; elle est essentielle à la vie humaine, à l’émancipation, l’ouverture d’esprit et l’évasion. A ce titre, les libraires et les disquaires font partie des commerces « indispensables à la Nation », tout comme les autres lieux culturels »

Question écrite n° 18697 de M. Fabien Gay (Seine-Saint-Denis), 15e législature, JO du Sénat du 5 novembre 2020.

carnets de recherches en Analyse Juridique de l’IMage

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search